Rossana de Macbeth vient parler d’amour au micro du podcast Méli-Mélo

Le vendredi 29 janvier, Rossana, co-fondatrice avec sa sœur Carla, de Macbeth Matchmaking, une agence de rencontre suisse, a répondu présente a l’invitation de Radio Tonic pour participe à une émission spéciale amour, à quelques jours de la Saint-Valentin, lors du podcast Méli-Mélo.

Veuillez découvrir en cliquant ici tout l’entretien.

La vie et le parcours professionnel de Rossana et Carla leur ont permis de trouver leur voie, vers quelque chose de plus humain. Ayant travaillé pendant près de 20 ans au sein de multinationales, leur volonté de prendre leur envol et leur indépendance est devenu une priorité pour ces deux italiennes. Un retour à l’authenticité était un désir pour les deux sœurs, c’est pourquoi l’idée de créer une agence de rencontre fut toute trouvée pour elles. Voilà maintenant 8 ans que leur projet se poursuit avec succès.

La dimension humaine et la satisfaction d’un travail utile sont des moteurs et des motivations quotidiennes. Surtout quand un couple formé par Macbeth leur annonce un mariage ou la nouvelle arrivée d’un bébé, elles ne pourraient se sentir plus comblées et satisfaites de leur investissement et de leurs recherches.

« Des gens qui ont tout dans la vie mais aussi une solitude émotionnelle. »

L’objectif de Rossana et Carla est de remplir toutes les promesses qu’offrent Macbeth, c’est à dire trouver l’homme ou la femme parfaite pour les membres de l’agence de rencontre.

La co-fondatrice ne cache pas que c’est un travail compliqué mais passionnant. La première étape est une interview avec l’agence pour simplement apprendre à connaître et cerner plus spécifiquement la personnalité et les envies du nouveau membre. Cela permettra de faire les recherches les plus complètes possibles. Mais un travail quotidien est aussi effectué, la communication est primordiale pour Macbeth, c’est aussi leur clé de la réussite. Un questionnaire très complet est à remplir, car Macbeth créera un profil avec celui-ci pour le présenter aux autres membres.

Ne pas confondre Macbeth Matchmaking avec une application de rencontre quelconque

Grâce au travail permanent de Rossana et Carla, la comparaison avec une application de rencontre n’est simplement pas permise. Ce n’est pas une machine, ce ne sont pas les algorithmes qui proposent un match hasardeux mais elles même. Rossana nous explique qu’elles prennent le temps de chercher, de filtrer, de sélectionner les membres les plus compatibles entre eux. Ici, rien n’est virtuel.

L’aspect sécurité est aussi important pour Macbeth. Les informations fournies, les personnes choisies, les matchs proposés sont totalement sûrs.

Ce qui rend possible tout cela, ce sont les membres et leur motivation. La co-fondatrice le dit clairement « il est vrai qu’un investissement financier et émotionnel pousse ceux-ci à se concentrer et à faire le maximum » pour avoir une relation saine et durable.

Il y a un équilibre parfait entre les membres, il y a autant d’hommes que de femmes

La co-fondatrice de Macbeth explique qu’il y a certaines idées reçues sur les agences de rencontre. Notamment la parité homme-femme. C’est un point d’honneur chez Macbeth, la représentation entre genre est équilibrée grâce à l’excellent travail de leur équipe marketing. Un panel de membre très complet facilite les recherches, ce qui offre un large choix et de grandes possibilités de trouver la personne parfaite. Des jeunes, des moins jeunes, des dynamiques, des parents célibataires, des expatrié(e)s voici quelques exemples de membres de Macbeth.

Rossana raconte même qu’il leur est arrivé de refuser des inscriptions à l’agence de rencontre car la démarche n’était pas assez sérieuse et ne correspondait pas aux attentes des membres : des relations à long-terme et des relations sérieuses. Mais il faut cependant tempérer le mot « sérieux » car oui, c’est pour Macbeth le terme le plus important, mais cela ne veut pas dire avoir des obligations de vivre ensemble, de se marier et d’avoir des enfants. Simplement, vouloir être sincère et partager de bons moments en compagnie d’une personne qui correspond aux espérances, ni plus, ni moins.

Macbeth Matchmaking s’occupe de tout

L’inscription est très facile et sécurisée avec Macbeth. Il ne faut que répondre aux questions de Rossana et Carla puis l’aventure peut commencer. Avant cette situation pandémique, une visite dans leurs bureaux étaient bien normale, maintenant un simple appel ou mieux encore un appel vidéo sera parfait pour les présentations.

Petit à petit les nouveaux membres recevront des profils personnalisés par e-mail. Généralement, les profils ne comportent pas de photos, dans un premier temps, « pour que les membres ne soient pas influencés ». Puis, s’il y a match et que les deux protagonistes sont curieux, l’agence partage les numéros de téléphone pour qu’ils puissent se connaître. Macbeth donnera un petit coup de pouce aux plus timides d’entre eux, Rossana explique que « cela dépend aussi de la culture qui influence sur qui fera le premier pas », en proposant à l’un des deux matchs de contacter l’autre.

L’agence restera toujours en relation avec ses membres quoi qu’il arrive. S’il y a des petits doutes, que la personne ne correspond pas au goût de l’autre, Macbeth reprendra les recherches. Mais au contraire, si l’alchimie prend forme, les deux italiennes mettront en pause le processus mais resteront à votre écoute.

Rossana parle bien sûr des services que l’agence de rencontre offre. Selon les profils, des packs seront proposés, si les recherches vont être un peu plus compliquées ou si un coaching, effectué par des professionnels, sera nécessaire, comme un relooking ou sur les relations émotionnelles.

L’inscription comprend un nombre minimum de match et cela jusqu’à trouver le ou la partenaire parfaite.

    HommeFemme