Interview de Macbeth, agence de rencontres Suisse, à l’occasion de la journée des célibataires chez Radio LAC

Ce dernier 11 novembre, Rossana et Carla (co-fondatrices et matchmakers) ont eu l’opportunité et l’honneur d’être invitées sur le plateau de Radio LAC en tant que représentantes de Macbeth Matchmaking. Le 11 novembre étant la journée internationale des célibataires, qui de mieux placé qu’une agence de rencontres pour partager leurs opinions et la façon dont les rencontres se déroulent en temps de pandémie.

Qu’est-ce que Macbeth Matchmaking ? Il s’agit d’une agence internationale de rencontres Suisse qui se distingue par ses façons de faire plus authentiques et moins virtuelles, avec un véritable suivi et conseil tout au long du chemin du client. L’agence se développe d’ailleurs dans d’autres grandes villes européennes afin de faciliter les Matchmakings en Europe.

Rossana nous raconte donc que ses clients sont des célibataires qui cherchent à avoir une relation durable, avoir des enfants. Étant une agence matrimoniale haut de gamme, ses clients ont donc un profil bien particulier. Ils ont tous une très bonne situation dans la vie, seulement ils se sentent seuls et n’ont personne avec qui la partager. Elle souligne d’ailleurs la difficulté à laquelle font face les célibataires ces derniers temps : le confinement.

Effectivement, la solitude fait face et de plus en plus de gens se trouvent avec ce besoin de pouvoir partager leur quotidien avec un partenaire. Ce à quoi, Rossana répond avec beaucoup d’optimisme : « il faut faire attention certes, mais il ne faut pas arrêter de vivre ». Elle explique que ses clients font donc des rencontres virtuelles pour commencer et ensuite quand l’opportunité se présentera, ils se rencontreront en vrai. Il faut apprendre à vivre avec cette nouvelle situation et ne pas rester seul. Et c’est ce que font ses clients.


Il faut rester positif, si on a un projet de vie important, il faut s’organiser différemment mais surtout ne pas laisser tomber.

Au-delà de cette situation exceptionnelle de pandémie, elle nous confie également que cela ne va pas durer pour toujours et qu’il faut donc être patient jusqu’à avoir l’opportunité de se rencontrer. Son expérience face à cette situation est d’ailleurs très positive car les résultats sont parlants pour ses clients ! C’est d’ailleurs pour cela qu’elle invite ses clients à la patience.

En effet, le fait de devoir se rencontrer et se connaître d’abord à distance, rendra la rencontre beaucoup plus facile et cela fonctionne d’ailleurs beaucoup mieux. Les meilleurs matchs de Macbeth le prouvent : quand il y a « Emotion-Connection » puis « Physical-Connection » les résultats sont meilleurs.

Le concept de Emotion-Connection se réfère à la connexion non-physique entre deux personnes, comme la voix par exemple. Le concept de Physical-Connection quant à lui se réfère à la rencontre physique de ces deux personnes.

Comment Macbeth assure des bons matchs ? Rossana nous explique que Macbeth travaille avec un.e psychologue pour savoir comment orienter les profils les uns avec les autres. L’humain est prioritaire chez Macbeth et les clients font donc beaucoup d’entretiens afin de pouvoir partager sur les besoins, les émotions, les retours d’expérience (feedbacks), etc. C’est d’ailleurs ce qui fait la force de Macbeth et qui aujourd’hui lui a permis de remonter face à la concurrence des applications web qui n’offrent pas ce service.

Il faut se focaliser sur les personnes qui ont les mêmes rêves, les mêmes objectifs, puis un par un, ils se trouvent.

    HommeFemme